L'histoire d'Herblay

L'histoire d'Herblay

La commune d’Herblay, chef-lieu de canton du Val d’Oise, est située sur la rive droite de la Seine à vingt kilomètres en aval de Paris.

Son territoire est limité au nord par la commune de Pierrelaye, au sud par la Seine, à l’est par les communes de Montigny-lès-Cormeilles et de La Frette-sur-Seine, à l’ouest par les communes de Conflans-Sainte-Honorine, Eragny et Saint-Ouen-l’Aumône.

Il est l’un des plus étendus du département avec une superficie de 1 250 hectares.

L’origine d’Herblay serait des plus anciennes et remonterait au temps de la domination romaine de la Gaule.

L’orthographe du nom d’Herblay a beaucoup varié au cours des siècles : il apparaît pour la première fois dans un diplôme de Pépin le Bref en 754 et est retranscrit différemment selon les historiens.

L’histoire d’Herblay est étroitement liée aux deux seigneuries ecclésiastiques : la Seigneurie de Saint Denis et celle du Chapitre de Notre Dame de Paris qui se partageaient jusqu'à la Révolution le droit de prélever la dîme, impôt en nature créé au VIIe siècle. Des traces de cette domination subsistent encore : l’ancienne place de la «Grange à Dîme» rebaptisée «Place de la Libération» ainsi qu’une cave voûtée d’ogives située dans le quartier du Val.

Jusqu’au XIXe siècle, les principales ressources d’Herblay consistaient en la culture de la vigne (voir les armoiries), l’agriculture et l’exploitation des carrières de plâtre et de pierre (certaines rues résonnent encore de cette origine).

Herblay a vu passer quelques personnages célèbres :

  • À la fin du XVIIe siècle, Etienne Fourmont, orientaliste érudit, membre de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres.
  • Au XIXe siècle, les écrivains Hortense Allart et Marie d’Agoult.

N’oublions pas Jean Leclaire, ancien Maire d’Herblay, et Pierre-Jules Soufflot qui ont beaucoup oeuvré dans le domaine social local. Herblay peut s’enorgueillir de son église du XIIe siècle de style gothique, bâtie sur l’emplacement d’une nécropole mérovingienne. Dominant une boucle de la Seine, l’église Saint-Martin d’Herblay est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 6 juillet 1925.

Les quartiers anciens de la ville ne manquent pas de charme : dessin sinueux des rues centrales, corniches décorées des XVIIIe et XIXe siècles, niches votives, portes charretières.

Signalons également l’existence d’un ancien château féodal devenu depuis 1951 «la clinique du Château».

Quant à la mairie actuelle, acquise en 1938 par la commune, elle faisait partie d’un domaine plus vaste dénommé «Château de l’Abbeville».

Copyright © 2017 Ville d'Herblay - Mentions légales - Conception/réalisation : Bwat.fr